E-cigarette et confinement : comment s’approvisionner ?

E-cigarette et confinement : comment s’approvisionner ?

Même si la vape ne rend généralement pas accro, pour les anciens fumeurs, elle est devenue une habitude indispensable pour ne pas replonger dans le tabagisme. En cette période de confinement, ils sont donc nombreux à s’inquiéter de leur stock qui baisse à vue d’œil. Où vont-ils pouvoir acheter des e-liquides, voire une nouvelle e-cigarette ?

Les vape shops sont-ils autorisés à ouvrir ?

En France, malgré le confinement qui dure depuis des semaines, le gouvernement a autorisé les vape shops à ouvrir leurs portes à raison de quelques heures par jour. Au départ, il partait pourtant sur une interdiction totale, mais face à la demande de certaines associations, celle-ci a été levée.

Cela signifie que les vapoteurs pourront s’approvisionner auprès de leur boutique habituelle. Une petite précision toutefois : seules les boutiques dissociées des centres commerciaux peuvent continuer à vendre. En d’autres termes, les boutiques qui se situent dans les centres commerciaux doivent garder portes closes puisque ces centres de commerce n’ont pas l’autorisation d’ouvrir.

Aussi, avant de vous rendre chez votre revendeur habituel, mieux vaut lui demander s’il a ouvert boutique. Pourquoi ? Parce que même si leur ouverture est autorisée, cela n’est pas obligatoire.

Dans tous les cas, ceux qui veulent continuer à vendre doivent adopter des mesures drastiques pour éviter toute contamination.

Lire aussi – Comment fabriquer son e-liquide à la maison ?

Quelles mesures faut-il prendre ?

E-cigarette et confinement : comment s’approvisionner ?

Le gouvernement demande à tous les vape shops qui veulent ouvrir boutique de se montrer responsables. Il est important que les vendeurs adoptent des mesures de sécurité strictes pour se protéger et pour protéger les autres. Diverses consignes leur sont donc attribuées à savoir :

  • Le respect strict des consignes de sécurité déjà imposées depuis le début : port de cache-bouche, distance entre les clients …
  • Limitation des accès à la boutique : il est impératif de faire entrer les clients un à un au sein de la boutique. Pour qu’il n’y ait pas foule dehors, donnez un rendez-vous à chaque client. Et si malgré les rendez-vous, on fait quand même la queue devant votre porte, faites respecter la distance entre les clients.
  • Désinfection des clients avant d’entrer : mettez à leur disposition du gel hydroalcoolique ainsi que des gants à usage unique. A leur sortie, invitez-les à réutiliser du gel avant de repartir.
  • L’impossibilité de faire des tests de liquide dans la boutique : autrefois, cela a été possible, mais en cette période de confinement, c’est désormais interdit. Faites alors comprendre que, débutant ou non, ces tests ne peuvent se faire.
  • L’impossibilité de vapoter dans la boutique : cette interdiction est valable que ce soit pour le vendeur ou les clients.
  • Une désinfection régulière des surfaces touchées par les clients : poignées de porte, comptoir, …
  • Paiement par carte bancaire : refusez tout paiement par espèces, car l’argent peut être porteur du virus. Préférez le paiement par carte bancaire et encore, la manipulation de cette dernière doit se faire avec des mains gantées.
  • Adoptez des astuces ingénieuses pour limiter le contact : invitez vos clients à commander par téléphone, par email ou même par textos. Cela vous permettra de préparer les commandes et ensuite de fixer un rendez-vous à chaque client pour le retrait en boutique. Faites savoir ces informations sur vos pages sur les réseaux sociaux ou sur votre site web.
  • Proposez une assistance en ligne ou par téléphone pour aider vos clients.
  • Privilégiez la vente en ligne avec retrait en boutique sur rendez-vous.
  • Précisez que le client doit venir seul et surtout pas avec des enfants.

A cette liste, vous pouvez ajouter d’autres mesures si vous les jugez assez pertinentes pour réduire la contamination.

La vente en ligne d’e-cigarette et e-liquide est-elle autorisée ?

Alors qu’en Belgique, la vente sur Internet d’e-cigarettes et d’e-liquides est interdite, en France, cela reste possible. Il est donc conseillé de faire appel à cette technique pour réduire, autant que possible, les contacts avec les autres.

L’avantage c’est qu’en fonction du site consulté, il est possible de prévoir une livraison à domicile. Là encore, des consignes de sécurité doivent être appliquées. Le livreur arrive chez vous, frappe à votre porte, dépose le colis au sol et recule d’un mètre. Il restera là tant que vous n’aurez pas ouvert la porte et pris le colis pour s’assurer qu’il est bien réceptionné. Il repart ensuite sans la signature habituelle puisque cette technique est interdite pour le moment.

Lire aussi – E-cigarette : les bonnes manières à adopter en public

Les vapoteurs sont-ils plus vulénrables au Covid-19 ?

Pour rappel, les vapoteurs font partie des personnes vulnérables face au coronavirus. Les amateurs de hit intense le sont encore plus puisque leurs voies respiratoires sont plus fragiles à cause des irritations générées par la nicotine et le propylène glycol.

Il ne faut pas oublier non plus que pour inhaler la vapeur, ils doivent régulièrement se toucher la bouche et mettre en bouche un dispositif pas forcément désinfecté à chaque fois. Et si le vapoteur est déjà porteur du virus, il risque de contaminer toute sa famille en exhalant de la vapeur dans l’air ambiant.

Le mieux serait donc de cesser de vapoter et de fumer pendant toute la pandémie. Si cela est inenvisageable, pensez à renforcer les mesures de sécurité.

Related posts

Leave a Comment