Vapoter ou fumer : quel budget ?

budget-du-vapoteur-et-du-fumeur

On laisse souvent entendre que le vapoteur dépense moins que le fumeur pour combler ses besoins en nicotine. Est-ce vraiment la réalité ? A combien s’élève les économies que peut faire un fumeur en devenant un vapoteur ? On vous dévoile dans ce dossier le budget du vapoteur et du fumeur.

Quelques chiffres

Il faut d’abord comprendre que tous les fumeurs et les vapoteurs ne dépensent pas le même budget en cigarettes. Il est évident qu’un grand fumeur va avoir un plus grand budget qu’un petit fumeur. Sachez qu’un petit fumeur peut dépenser par an jusqu’à 730 euros en cigarettes à tabac et jusqu’à 200 euros en consommables de la vapoteuse. Vous pouvez déjà voir que la différence en budget entre vapoter et fumer est flagrante. Pour un fumeur moyen, les dépenses annuelles en tabac peuvent s’élever jusqu’à 1680 euros et en consommables de la cigarette électronique jusqu’à 350 euros. Pour combler ses besoins, un grand fumeur peut dépenser jusqu’à 3240 euros en fumant et jusqu’à 450 euros en vapotant par an.

Pour ce qui est de la cigarette conventionnelle, ces dépenses vont encore augmenter, car le prix du paquet de la cigarette va augmenter de près d’une dizaine d’euros d’ici la fin de l’année 2020.

Lire aussi – Comment fabriquer son e-liquide à la maison ?

budget-du-vapoteur-et-du-fumeur

Le coût de la cigarette électronique

Si malgré les chiffres des dépenses qui ne sont pas si élevées lorsqu’on parle du vapotage, certains fumeurs ne passent pas encore à la cigarette électronique, car ce dispositif représente tout de même un budget à son acquisition.

Pour un fumeur qui débute, il ne vous faudra que près 10 euros, ce qui se répartit en un euro pour le briquet et neuf euros pour le paquet de cigarettes. Un vapoteur qui débute devrait investir dans un kit débutant prêt à vapoter avec au moins un e-liquide. Sur le marché, on peut en retrouver à une vingtaine d’euros. Certes, vous ne pourrez pas avoir le meilleur e-cig, mais vous aurez le nécessaire pour débuter. En fonction de votre profil de fumeur, le flacon d’e-liquide peut vous tenir sur quelques jours, voire plus d’une semaine. Lorsqu’on débute en vapotage, il ne faut pas non plus mettre des centaines d’euros dans un dispositif compliqué à utiliser et dont vous ne maîtrisez pas la manipulation. Sachez toutefois que cet investissement pour la vapoteuse sera amorti en très peu de temps.

Dossier – Quelle cigarette électronique choisir ?

Les dépenses en vapotage

Même si vous mettez quelques dizaines d’euros dans votre première vapoteuse, il est garanti d’avoir un retour sur investissement dès le premier mois d’utilisation. Vous n’allez pas regretter d’être passé à la vapoteuse, car vous allez moins dépenser qu’en fumant, et ce, peu importe votre profil de fumeur.

Pour un vapoteur, les dépenses vont se concentrer sur les flacons d’e-liquide. Sur le marché, on a des flacons de 10 ml qui peuvent être comparés à 10 paquets de cigarettes à tabac. Toutefois, cette comparaison n’est pas la même chez tous les fumeurs qui sont passés au vapotage, car pour un grand fumeur, un flacon de 10 ml peut correspondre à huit paquets de cigarettes conventionnelles.

Un petit fumeur qui a besoin d’entre un à cinq cigarettes par jour pourra alors tenir avec un flacon de 10 ml sur le mois. S’il a opté pour le tabac, ses dépenses seront aller jusqu’à 63 euros. En vapotant, ses dépenses mensuelles seront à 11 euros, ce qui se répartit comme suit :

  • Un flacon d’e-liquide, plus précisément la recharge du e-liquide coûtera environ cinq euros,
  • Deux résistances à deux ou trois euros l’un, ce qui fera jusqu’à six euros.

S’il fume cinq cigarettes à tabac par jour, ceci fera 150 cigarettes par mois, ce qui représente 72 euros avec huit paquets.

Ceci peut également vous intéresser – Bien monter sa résistance

budget-du-vapoteur-et-du-fumeur

Les e-liquides et les résistances

Il faut comprendre que l’e-liquide est à la cigarette électronique ce que le carburant est à la voiture. Sans celui-ci, vous ne pourrez pas vapoter. La consommation de cette solution est variable en fonction du profil du fumeur. Pour un petit fumeur, 1 ml par jour devrait lui suffire. Cette quantité augmentera à 3 ml pour un fumeur moyen et à 5 ml pour un gros fumeur. Sur le marché, le prix d’un flacon de 10 ml d’e-liquide varie aussi entre 5 et 7 euros.

Pour ce qui est de la résistance aussi, le vapoteur devrait le remplacer régulièrement. Il ne faut pas toujours attendre le goût de brûlé pour le changer. La fréquence dépendra de la manière dont vous utilisez l’e-cig. Pour un petit fumeur, il faut compter entre un et deux résistances par mois. Un grand fumeur pourrait être obligé de remplacer sa résistance tous les cinq, six ou sept jours, ce qui fait entre quatre à six résistances par mois.

A découvrir – Des e-liquides français à base végétale pour arrêter de fumer

Attention aux vapoteurs fans de technologie

Certains fumeurs pourront aussi pointer du doigt les dépenses de certains vapoteurs. En effet, en vapotage, on peut très vite tomber dans de dépenses folles lorsqu’on est fan de technologie ou lorsqu’on a des exigences plus élevées. Constatez par vous-même, une cigarette électronique haut de gamme avec plusieurs fonctionnalités et qui permettent plusieurs réglages peut coûter jusqu’à 300 euros.

Il faut tout de même comprendre que le prix de l’e-cig n’est pas forcément lié à sa qualité. Ceci dit que le modèle le plus cher n’est pas automatiquement le meilleur. Il est tout de même évident que les cigarettes électroniques avec une puissance plus élevée ou une autonomie plus conséquente auront un coût plus élevé.

Découvrez également – E-cigarette : les bonnes manières à adopter en public

Related posts

Leave a Comment