Au Royaume-Uni, la notoriété de l’e-cigarette entraîne une baisse du tabagisme

(Mis à jour le: 30 décembre 2018)
Evaluer cet article

Depuis que la cigarette électronique a fait son apparition, certains l’ont toujours considéré comme un moyen efficace pour lutter contre le tabagisme (ou la cigarette classique). Cette idée n’a toutefois pas fait l’unanimité, mais aujourd’hui, ceux qui la réfutaient pourraient se ranger sur cet avis, car oui, une prévalence du tabagisme a été remarquée en parallèle avec la popularité grandissante de l’e-cigarette.

Une baisse significative en 12 mois

Au Royaume-Uni, l’association ASH suit de près les impacts des campagnes anti-tabac menées et elle a pu déduire qu’en 12 mois, l’Angleterre a connu une prévalence significative. En effet, si une enquête nationale a déterminé que le pourcentage d’adultes fumeurs en 2012 était de 19,5 %, ce taux n’était plus que de 18,4 % en 2013 soit une baisse de 1,1 % en l’espace de douze mois.

 

La popularité de l’e-cigarette à l’origine de cette prévalence ?

On pourrait le croire toutefois, on n’affirme aucune hypothèse. Néanmoins, le fait est que la popularité de l’e-cigarette s’accompagne bel et bien d’une baisse du tabagisme alors on se demande jusqu’ici si c’est une simple coïncidence ou si les deux phénomènes sont bien liés entre eux. Quoi qu’il en soit, l’association ASH est ravi que les plans de lutte contre le tabagisme aient enfin porté leur fruit même s’il a fallu une année pour remarquer cette évolution.

 

Le nombre de vapoteurs augmente

Toujours au Royaume-Uni, l’ASH a pu déterminer que le nombre de vapoteurs est passé de 7 % à 11 % de 2012 à 2013. En chiffres, les vapoteurs seraient aujourd’hui quelques 2,1 million contre 1,3 million en 2013 et 700 000 en 2012.

On le félicite alors pour cette baisse conséquente du nombre de fumeurs et on espère que cela va aller en s’améliorant encore plus.

 

A lire aussi :