Certains e-liquides sont toxiques

Cigarette électronique : steepez votre e-liquide !

Pas encore de vote.
Please wait...
(Last Updated On: 27 avril 2015)

Dans les blogs, forums et sites internet, la mode en matière de cigarette électronique est de steeper le liquide. De quoi s’agit-il au juste et pour quelle raison adopter cette technique ? Réponses…

Steeper son e-liquide : c’est quoi au juste ?

Pour les Français, le fait de « steeper son e-liquide » consiste tout simplement à laisser ce dernier s’aérer ou reposer, autrement dit faire en sorte que les arômes puissent mieux se mélanger et que les substances contenues dans le liquide dégagent le meilleur de leurs saveurs. Cette technique utilise le même principe que le fait de laisser du vin ou du whisky s’affiner. L’objectif est en effet le même : attendre que le liquide arrive à sa maturation optimale pour dégager toute sa saveur. Le mot franchisé « steeper » provient en fait du terme anglais « stepping » employé par les vapoteurs, qui peut dérouter certains car si l’on traduit, cela signifie « marcher sur ». Même si cette terminologie ne convient pas forcément, l’essentiel est de comprendre ce que cela signifie pour les Français.

 

Steeper l’e-liquide : pourquoi ?

Le steeping est fréquemment utilisé du fait que l’e-liquide est composé de plusieurs molécules : glycérine végétale, nicotine, arômes, propylène Glycol. Ces substances ont une certaine difficulté à se mélanger entre elles. Pourtant, c’est justement le mélange qui fait dégager une saveur unique et une puissance optimale. Le moyen de rendre ces molécules le plus homogènes possible est donc d’utiliser la technique du steeping, car cela permet de combiner les arômes et les constituants entre eux afin qu’ils dévoilent tout leur potentiel.

 

Steeping : la technique

Les vapoteurs utilisent plusieurs astuces dans le steeping, le but étant le même : celui de rendre tous les arômes homogènes. Mais les deux techniques les plus communes sont la maturation et la décantation. La première méthode, qui est la plus courante, consiste à laisser la fiole reposer dans un endroit à l’abri de la lumière durant plusieurs jours, en veillant à ce que le bouchon soit bien fermé. Il y a aussi la possibilité d’optimiser la technique en agitant l’e-liquide avec beaucoup d’énergie pendant environ deux minutes, chaque jour tout au long de la maturation. Pour ce type de méthode, le temps intervient beaucoup dans l’efficacité et le steeping peut dans ce cas prendre une certaine durée. Il n’est pas toujours évident de définir la durée optimale car cela repose sur de nombreux facteurs, dont le type d’arôme, le lieu de stockage ou encore le taux de PG/VG. Généralement, il faut entre trois et quatre semaines pour une maturation satisfaisante des substances de tabac, tandis qu’il ne faut habituellement pas plus d’une semaine pour les produits avec arôme fruité.

Cigarette électronique : comment bien choisir son e-liquide ?

La deuxième technique de steeping est plus communément appelée « Breathing «  (signifiant respiration en anglais »). Bon nombre de vapoteurs combinent les deux méthodes pour un meilleur résultat. La décantation consiste à ôter le bouchon du flacon contenant l’e-liquide et à le laisser aérer et reposer dans un lieu sombre. Avant la décantation, il faut éviter d’agiter la fiole. Cette technique est plutôt à privilégier par les experts car les saveurs des divers arômes risquent d’être altérées et l’alcool peut s’évaporer. Généralement, cette technique est utilisée quand le liquide contient trop d’alcool ou bien que l’arôme domine trop par rapport aux autres saveurs. Dans la plupart des cas, lorsqu’on utilise cette méthode, il ne faut pas que le steeping dure plus de trois quart d’heures (ou au plus une heure). Autrement, le liquide risque de trop décanter et se déséquilibrera complètement. Dans tous les cas, il faut bien faire attention dans l’utilisation de chaque technique.