La cigarette : voyez ses effets sur le corps

Rien qu’à voir les images de la vidéo, on sait de quoi il retourne. Ce n’est pas joli à voir et pourtant …

Cette vidéo a été publiée pour une campagne anti-tabac. Elle diffuse des images choquantes, qui ne reproduisent pourtant que la réalité de la fumée sur notre corps. Dans ce court-métrage, un homme tire une bouffée de cigarette, puis il met en relief le trajet de la fumée dans le corps. Voyez par vous-même ce que cette fumée fait à nos organes et comme le dit la campagne, « Si vous pouviez voir les dommages, vous arrêteriez ».

Cette campagne anti-tabac nommée « Toxic Cycle » a été réalisée par le département de la santé en Angleterre. À travers des images de synthèse, elle met en relief les effets néfastes de la cigarette sur notre organisme.

La cigarette, un vrai danger sur l’organisme

Dans la cigarette qu’on fume, on a des feuilles de tabac. Ces dernières sont déjà extrêmement nocifs. Ce sont celles-ci qui produisent le goudron lorsqu’elles passent par la combustion. A côté des feuilles de tabac, on a aussi de nombreux additifs toxiques qui boostent leur nocivité. On pointe du doigt la cigarette, car elle peut être à l’origine du cancer du poumon, mais aussi de la gorge, de la langue et de la vessie. Ses effets néfastes ne s’arrêtent pas là, mais s’étendent aux troubles ORL, aux pathologies cardio-vasculaires, à l’infertilité et à l’impuissance. En France, près de 80 000 de personnes trouvent la mort chaque année et le tabac en est bien la cause. Les conséquences du tabac ne touchent pas uniquement celui qui fume. Son entourage est aussi exposé à ces effets néfastes : c’est le tabagisme passif.

Le cœur

Lorsqu’on fume, le taux de monoxyde de carbone qui est dans le sang augmente, ce qui réduit automatiquement la teneur d’oxygène. Les autres composants de la cigarette épaississent aussi le sang. Pour faire tourner l’organisme normalement, le cœur travaille beaucoup dans le pompage du sang.

Si les spécialistes disent que la cigarette provoque des maladies cardiovasculaires, c’est cause des effets du tabac sur les artères. Ces derniers sont endommagés : des substances grasses et des tissus cicatriciels peuvent s’y former, ce qui empêche le sang de circuler optimalement. Sur le long terme, ils vont aussi se rétrécir et on peut voir la formation de caillot sanguin. Les organes vitaux ne vont pas être approvisionnés correctement en sang. Ces effets ne sont pas complètement irréversibles, mais il faudra attendre jusqu’à une dizaine d’années pour que l’ancien fumeur soit moins exposé à ces risques de maladies cardiovasculaires.

La nicotine booste la production d’adrénaline, c’est ce qui explique en partie l’envie de fumer. Pourtant, lorsque l’adrénaline est en grande quantité, le rythme cardiaque et la pression artérielle augmentent, ce qui n’est pas du tout bon pour le cœur.

Les poumons

Les poumons sont un des organes vitaux qui subissent les effets néfastes de la cigarette. Un fumeur ne peut pas rayer de la liste des conséquences du tabac le cancer du poumon. Dans la fumée de la cigarette, il y a des milliers d’agents chimiques et une grande partie de ceux-ci sont cancérigènes. Ils vont alors endommager petit à petit les tissus des poumons et même si l’organisme a la capacité de régénérer ses tissus, cette fonction ne sera pas remplie optimalement. Le souci du cancer du poumon réside dans le fait que c’est un des cancers les plus difficiles à soigner et une fois qu’on est touché, il est difficile d’en sortir indemne.

La cigarette touche les poumons, mais lorsqu’on parle d’effets néfastes de la cigarette sur les poumons, il n’y a pas que le cancer. On peut aussi citer entre autres les bronchites et l’emphysème. Ce sont des pathologies qu’on classe dans la catégorie de la bronchopneumopathie chronique obstructive. Pour la plupart des sujets, elles se traduisent par des toux persistantes, des infections récurrentes touchant la poitrine, des sifflements ainsi que des difficultés respiratoires. Comprenez bien que lorsqu’on arrive au stade des difficultés respiratoires, la vie est extrêmement en danger. Cette bronchopneumopathie chronique obstructive est la cause de plus de 80% des décès des fumeurs. L’arrêt du tabac ne va pas pour autant réparer les tissus des poumons qui ont été endommagés et ne va pas faire disparaître ces pathologies. Toutefois, il est possible de calmer les symptômes.

Le système digestif

Si ce sont les poumons et le cœur qu’on expose le plus lorsqu’on parle des effets de la cigarette, sachez que le système digestif peut également être touché. Les fumeurs sont plus exposés aux cancers de l’estomac, de l’œsophage, du côlon, des reins, du foie, du pancréas et du pancréas. Les substances cancérigènes qui sont dans la fumée peuvent arriver à l’estomac et à ces organes du système digestif et ils vont aussi endommager leur tissu. Parmi les conséquences de la cigarette sur le système digestif, on peut aussi citer les calculs biliaires, les brûlures d’estomac, les pancréatites, les reflux gastro-oesophagiens pathologiques, la maladie de Crohn et les ulcères peptiques.

La bouche

Avant d’arriver dans le système respiratoire et le système digestif, la fumée passe par la bouche. Là aussi, le risque de cancer est de mise. Le fumeur s’expose aux cancers de la bouche, de la gorge, du cou, des lèvres, de la langue et des cordes vocales. Chez les patients atteints du cancer de la bouche, les trois quarts sont des fumeurs, ce qui explique bien que le tabac en est à l’origine. Même si vous n’êtes pas un grand fumeur et que vous n’avez que quelques mois de cigarette à votre actif, vous remarquerez que la sensation de goût n’est plus la même. Chez d’autres fumeurs, cette perte de la sensation de goût s’accompagne de la mauvaise haleine et du jaunissement ou du noircissement des dents.

Ces effets néfastes sur le corps doivent vous faire prendre conscience de l’importance du sevrage tabagique. Vous pouvez passer à des produits sans combustion dans un premier temps pour réduire l’exposition à ces risques.

Related posts

Leave a Comment