La e-cigarette responsable de 1400 cas d’empoisonnement

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 12 mai 2014)

Aux Etats-Unis, on a noté qu’il y avait 1400 cas d’empoisonnement dus à la e-cigarette, mettant en cause le liquide qu’on trouve dans les recharges de cigarette électronique.

Le danger de la cigarette électronique

Malgré les affirmations des professionnels disant que vapoter serait moins dangereux que de fumer une cigarette traditionnelle, les Américains ont dénombré 1414 cas d’intoxication causés par le liquide des cigarettes électroniques pendant l’année 2013, et 651 en 2014. Ces données viennent du rapport de Sciences et Avenir.

Dans les autres pays, l’absence de loi sur le marché aurait pour conséquence des problèmes de dosage. Le e-liquide serait en effet très nocif et peut même entrainer la mort en cas d’ingestion par des enfants selon le New York Times et l’OMS.

La cigarette électronique représenterait donc un réel danger pour les enfants qui seraient facilement attirés par ce produit par l’aspect des fioles avec leurs différentes couleurs et leurs arômes multiples tels que vanille, fraise, cola…

Les accidents

On trouve dans le e-liquide des substances neurotoxiques qui sont très vite assimilées par l’organisme et atteignent le système nerveux. D’ailleurs, une fillette d’origine israélienne âgée de 2 ans a décédé l’année dernière suite à l’absorption du liquide d’un e-recharge qui a été posée sans surveillance.

L’Office français de prévention du tabagisme pense qu’il est en premier lieu question d’accidents ayant un rapport à des produits dont la qualité est médiocre ainsi qu’à de fausses manipulations pareilles aux incidents qui arrivent à la maison lorsqu’un produit dangereux tombe dans la main des enfants.

En France, la cigarette électronique est, dit-on, règlementée par la loi européenne. La qualité dépend des marques et il existe des modèles qui ont une certification règlementaire de l’ANSM et sur lesquels on trouve la marque CE.

Cependant, les risques du vapotage sur la santé restent encore incertains.