famille

Les effets du tabac sur la fertilité chez les deux sexes et sur l’enfant

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 20 mai 2016)

Pour lutter contre le tabagisme, les organismes anti-tabac prennent soin de mettre le public au courant sur tout ce qui a trait aux effets néfastes de ce produit. Parmi ceux-là, il y a ses répercussions sur la fertilité de la femme, un sujet déjà connu des fumeuses, mais aussi sur celle de l’homme, une notion qui reste méconnue à l’heure actuelle, non pas des scientifiques, mais bien de ces messieurs à la tige bien trompée. Voici un petit rappel et un communiqué sur les conséquences du tabac sur la capacité de donner naissance chez la femme comme chez l’homme, mais surtout sur l’enfant qui va naître et grandir.

Le tabac, un frein au pouvoir d’enfanter chez la femme

Pour toutes celles qui se complaisent à allumer une tige à tout moment, sachez que le tabagisme présente des risques pour votre pouvoir d’enfanter. En effet, la fertilité féminine se présente comme une cible potentielle quant aux effets néfastes de la nicotine. Plusieurs analyses et expériences ont été réalisées à ce sujet, portant à penser que les fumeuses ont moins de chance d’enfanter par rapport aux femmes qui ne fument pas.

Ces résultats se manifestent par une durée de conception plus importante, de l’ordre de six mois à un an pour les fumeuses. Ces dernières présentent également une fragilité lors de la grossesse, pouvant mener à une fausse couche. En ce qui concerne la fécondation in vitro, l’expérience a moins de chance de réussir lorsque la femme fume. Ces résultats démontrent qu’une fumeuse a 15 à 40% moins de chance de tomber enceinte par rapport à une femme qui reste loin du tabac. Les médecins préconiseront à ces fumeuses qui veulent avoir des enfants d’arrêter de fumer. Toutefois, le nombre de tiges fumées par jour intervient également.

Le tabac chez l’homme : des effets sur la sexualité

En ce qui concerne l’homme, quelques tests permettent de démontrer que le tabagisme provoque des modifications sur la forme et la force des spermatozoïdes. En effet, ces derniers peuvent devenir moins rapides et ainsi compliquer les chances de la survenue de la fécondation. Lorsque celle-ci a lieu, quelques embryons nés d’un père fumeur présenteraient des anomalies dans leur morphologie. Quand l’enfant naît, il pourrait présenter des cancers au cerveau apparaissant jusqu’à ses 5 ans.

Combiné à un tabagisme maternel, celui du père renforcera grandement les risques de fausse-couche. Par ailleurs, le tabagisme serait à l’origine de dysfonctionnements au niveau de l’érection masculine. Toutefois, ce risque peut être corrigé lorsque l’homme arrête de fumer.famille

Les effets du tabagisme des parents chez l’enfant

Ces effets néfastes reliés au tabagisme chez les parents peuvent être héréditaires chez l’enfant en devenir. Effectivement, ce dernier peut présenter les mêmes risques d’infertilité reliés à son sexe. En outre, l’enfant peut être sujet à une mort infantile ou à une mort subite, mais sera aussi facilement soumis à des inconforts respiratoires.

Comment faire pour prévenir ces risques.

La meilleure prévention des risques liés au tabagisme des parents est d’arrêter de fumer. Mais si le processus peut être mis en route à tout moment, sa réussite n’est pas toujours certaine. Afin d’inciter une personne qui désire enfanter à tirer un trait sur le tabac, le médecin peut lui proposer d’évaluer les risques pour l’enfant et pour elle. Pour ce faire, un test définit le taux de carbone expiré dans l’organisme. Cette proportion permet de donner l’intensité de l’intoxication due au tabagisme. Le test peut être réalisé avant ou pendant les premiers mois de grossesse.