Une femme jetée à la Garonne, car elle n’avait pas de feu ni de cigarettes !

(Mis à jour le: 18 avril 2014)

Voici un fait divers hors du commun et qui fait froid dans le dos. Mercredi dernier, un pompier de Toulouse a repêché une femme de 67 ans dans la Garonne, apparemment en état d’hypothermie et de choc total.

Bordeaux_port_de_la_lune_01

L’alerte a été donnée à 20h40 environ par un homme qui se tenait devant sa fenêtre et qui a aperçu une personne se débattre vigoureusement dans le fleuve, s’accrochant à un bout de bois pour ne pas être emportée par le courant. L’eau était glaciale et le courant important, a affirmé le pompier qui n’a pas hésité à plonger dans le fleuve pour sauver la vie de la femme, n’attendant plus l’arrivée du Zodiac qui emmenait le reste de son équipe. Celle-ci a été immédiatement emmenée à l’hôpital Purpan pour recevoir les soins d’urgence.

Agression ou accident ?

Il a fallu attendre que la femme soit rétablie le lendemain pour connaitre les faits et les enquêteurs de la brigade territoriale centre qui ont pris les premières dépositions ne s’attendaient certainement pas à une telle version. La tarnaise, qui habitait à Gaillac, était dans le coin pour rendre visite à ses enfants et garder ses petits-enfants. Elle en a profité pour se promener un peu le long du quai de la Daurade et fut alors victime d’une agression. En effet, un individu lui a demandé du feu et comme elle n’en avait pas, l’homme est parti. Pour revenir quelques temps après avec un autre individu et les deux hommes ont exigé des cigarettes de la victime. Comme elle n’en avait pas à leur donner, les deux agresseurs l’ont ni plus ni moins poussée dans la Garonne, très énervés.

La brigade criminelle alertée

L’enquête a été confiée à la brigade criminelle car si les faits sont avérés, il s’agit d’une tentative de meurtre. L’enquête suit son cours et les policiers sont en train de recueillir d’éventuels témoignages de l’agression, ainsi que la vérification des faits.