Hausse de la nicotine dans les cigarettes

(Mis à jour le: 5 mai 2014)

cigaretteLe Département de Santé Publique et de l’Ecole de Médecine de l’université du Massachusetts ont mené une étude portant sur le taux de nicotine dans les cigarettes d’aujourd’hui et à leur grand dam, ils ont pu détecter que le taux de nicotine a significativement haussé de 15 % entre 1999 et 2011. En effet, si une tige de cigarette contenait autrefois 1,65mg, aujourd’hui, elle est à 1,89mg.

Ces organismes dénoncent donc cette hausse comme une tentative des industries du tabac à rendre la cigarette plus addictive qu’autrefois. Une mesure que Thomas land, celui qui a dirigé l’étude qualifie comme étant la bouée de sauvetage de ces industries qui voient leur chiffre d’affaire baisser d’année en année. Rappelons qu’aux USA, le pourcentage de fumeurs est passé de 43 % en 1965 à 18 % de nos jours. Une baisse considérable a donc été remarquée ce qui n’est pas pour plaire à ces industries qui rivalisent toujours d’ingéniosité pour ne pas couler.

L’étude a été menée principalement sur 4 industries américaines dont Philip Morris, Lorillard, RJ Reynolds et Brown & Williamson. Sur ces quatre cigarettiers, une hausse a été détectée. Il faut néanmoins souligner que la hausse du taux nicotinique ne concerne pas toutes les marques de cigarettes existantes ce qui réfute les excuses apportées par certaines industries. En effet, quelques unes de celles qui ont augmenté ce taux ont expliqué la hausse par le fait que la concentration de nicotine dans les feuilles de tabac pouvait varier d’une saison à une autre selon plusieurs critères comme la pluviométrie. Une fausse affirmation donc étant donné que nombreuses sont les industries à s’approvisionner en tabac dans une même région et toutes n’ont pas cette hausse.

Force est donc de déduire que cette hausse a été voulue et faite exprès parfois à l’insu des consommateurs. Nous insistons bien sur le terme « parfois », car chez certaines industries telles que Philip Morris, le processus de fabrication de leurs cigarettes sont rapportées aux autorités américaines qui ont donc approuvé cette concentration addictive de nicotine.

Le pire dans cette situation c’est que la cigarette devient de plus en plus addictive et avec leurs premières tiges, bon nombre de jeunes deviennent rapidement dépendants. Malgré l’énorme baisse connue ces dernières années et la propagation de la cigarette électronique, on craint donc que le nombre de jeunes à fumer n’augmente si l’on se base seulement sur le fait que chaque jour, ils sont environ 4 000 à essayer la cigarette et que les 1 000 d’entre eux en deviennent accros.

Il faut également souligner que c’est la deuxième hausse connue du taux nicotinique dans les cigarettes, car entre 1997 et 2005, il a déjà augmenté de 11 %.

Étiquettes: