La multiplication des intoxications de la e-cigarette

(Mis à jour le: 10 avril 2014)

Aujourd’hui aux Etats-Unis, on rapporte de plus en plus d’accidents liés à la cigarette électronique. Au centre anti poison, on reçoit actuellement jusqu’à 215 appels par mois contre 1 en Septembre 2010 d’après les Centers for Disease Control and Prevention. Les jeunes enfants sont les plus touchés soit 51,1 % des cas mais on note également des intoxications chez les personnes autour de 20 ans. Avec les plus âgés, ces derniers constituent 42 % des cas. En tout, 2405 intoxications par la cigarette électronique ont été rapportées par les centres anti poisons en Amérique contre 16248 causées par les cigarettes traditionnelles et ce, sur une période identique.

Risques par exposition directe

La plupart des empoisonnements sont dus à l’exposition au liquide renfermant de la nicotine, un risque différent comparé à ceux causés par le tabagisme. Près de 70 % des accidents surviennent par ingestion, 17 % par inhalation et le reste par le contact avec les yeux et la peau.

L’année dernière, on a dénombré plus de 1400 expositions aux accidents aux USA. En effet, dans ce pays, aucune règlementation n’est encore en vigueur concernant la cigarette électronique, d’où la multiplication des risques d’intoxication. Contrairement en France où les bouchons des flacons de e-liquides sont sécurisés afin de ne pas pouvoir être ouverts par un enfant. Ce qui permet de réduire le nombre d’accidents vu que seuls les vapoteurs rechargeant leur cigarette seront mis en cause.

Des symptômes qui ne trompent ôas

Sinon, on note plus d’effets indésirables en étant exposé accidentellement à l’e-cigarette que par rapport à la cigarette classique. Parmi eux, on remarque le plus souvent des nausées, vomissements, une irritation des yeux.

En outre, les parents vapoteurs ont été alertés par l’association américaine des centres de poison et ont été priés de mettre les e-liquides hors de la portée des enfants, particulièrement pour celles à forte concentration de nicotine.

Étiquettes: