Le tabac : prendre conscience de ses dangers pour l’éradiquer

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 7 avril 2014)

On sait tous à quel point le tabac est nuisible pour la santé, mais rares sont ceux qui en prennent vraiment conscience d’où la difficulté à l’éradiquer totalement. Pour éveiller l’attention générale et donner vraiment son importance aux dangers du tabac, Robert N. Proctor a décidé d’écrire un livre intitulé Golden Holocaust.

De quoi est-il question ?

Dans cet ouvrage, l’historien nous dévoile les secrets et les dégâts occasionnés par l’industrie du tabac. Il est vrai que de nombreux ouvrages relatent déjà ce fait alors qu’est-ce qui différencie le Golden Holocaust des autres ?

Dans ce livre, Robert N. Proctor n’y va pas par quatre chemins pour décrire le calvaire que le tabac entraîne et les méthodes que les industries du tabac ont utilisées pour convaincre les consommateurs qu’il est inoffensif. En effet, pendant 30 ans, les fabricants de cigarettes ont affirmé que leur produit n’était en aucun cas cancérigène et qu’il n’entraînait pas d’addiction. Les consommateurs ont évidemment cru à ce mensonge qui a fini par être dévoilé en 1998.

C’est en effet au cours de cette année que la justice américaine a ordonnée à ce que les industriels du tabac dévoilent au public les envers du produit. Quelques 13 millions de documents ont ainsi été dévoilés au grand jour, des documents qui ont été archivés depuis une cinquantaine d’années et relatent avec justesse la réalité effrayant sur ce qu’est réellement le tabac. Il n’est donc pas choquant si l’auteur a dressé un portrait glacial de cette industrie considérée comme la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité.

Seulement au cours du 20ème siècle, elle a causé la mort de 100 millions de personnes à travers le monde. Un chiffre qui a, aujourd’hui, tendance à baisser grâce à l’apparition de la cigarette électronique, mais malheureusement, ces industriels ont encore trouvé le moyen de tuer encore plus en renforçant les dégâts que peut provoquer le tabac. Pour ce faire, l’industrie du tabac a accentué les effets de la nicotine dans les cigarettes et y a ajouté de nouveaux composants issus de manipulations chimiques. Dire que les cigarettes sont néfastes ne suffit donc plus pour décrire l’épidémie qu’elles entraînent aujourd’hui. Afin de ne pas tomber dans l’oubli en faveur de l’e-cigarette qui commence à prendre de la place, l’industrie du tabac utilise le marketing comme cheval d’assaut et joue de l’addiction des consommateurs pour arriver à leur fin.

Ces industries ont donc réussi à faire passer les cigarettes comme des accessoires de style, un must-have qui attire aussi bien les adultes que les jeunes. On craint alors que cette nouvelle tendance ne fasse un milliard de morts pour le 21ème siècle, un chiffre qui on espère réveillera les fumeurs, car seule la prise de conscience pourra éradiquer totalement le tabac.

Le Golden Holocaust est ainsi un moyen de s’informer sur les risques du tabac, mais aussi un excellent outil pour en prendre réellement conscience, car entre connaître et réaliser il y a une grosse différence. Les 700 pages du livre en valent donc la peine.

Pourquoi se focalise-t-il sur la prise de conscience générale ?

Parce que c’est le dernier espoir qui nous reste pour espérer un jour vivre dans un monde sans tabac. Il est vrai que la cigarette électronique qui est efficace au sevrage tabagique a réussi à faire chuter la vente de cigarettes en 2013, mais l’espoir est encore mince d’où la nécessité de la prise de conscience.