Arretez de fumer le tabac tue

Le tabac tue… 200 personnes par jour

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 8 mai 2015)

C’est un slogan qui parle et qui fait son chemin. Quoi de mieux que d’annoncer la couleur pour dissuader les gens de fumer ? C’est ce qu’a du penser l’équipe de la Ministre de la santé, Marisol Touraine, qui en a fait le slogan de la compagne anti-tabac.


Une campagne qui fait tabac

Impossible de ne pas voir cet affichage dès qu’on se met à surfer : sur le site web du Ministère de la santé, du côté de l’Institut de veille sanitaire, et tous les médias qui le reprennent. Dès lors qu’on discute avec une personne qui lutte contre le tabac, ce chiffre est incontournable, il est devenu leur arme, leur premier « argument de vente », et ça marche. Fumeurs ou pas, tous ont retenu en tête ces 200 morts par jour.

 

Comment ont-ils su pour les 200 ?

Bonne question ! Comment le ministère a-t-il pu déterminer le nombre exact de personnes décédées à cause du tabac par jour ? A la base, c’est l’étude réalisée par une épidémiologiste, publiée en 2008 dans La revue du praticien, qui a révélé ce chiffre devenu célèbre. Cette étude a été faite il y a une dizaine d’années, ce qui ne la rend pas très récente, mais une autre étude américaine l’a étoffée. La chercheuse de l’Institut Gustave Roussy qui a mené l’étude s’est appuyée sur le nombre total de décès par an, auquel elle a soustrait celui des non-fumeurs, puis celui des décès causés par les maladies non liées au tabac. Par soustraction et par déduction, l’équipe est arrivée à la conclusion que près de 73 000 personnes meurent par an à cause de la cigarette.

Une contribution américaine

Ils ont également intégré dans cette étude le nombre de personnes qui allaient mourir du cancer du poumon dans l’année. C’est là que les Etats-Unis entrent en jeu, avec les résultats d’une étude effectuée de 1982 à 2006 sur un échantillon d’un million de personnes. Ils ont supposé que le risque est le même pour les Français comme pour les Américains. En ajoutant tous les risques pour les autres maladies liées au tabac (maladies cardio-vasculaires, maladies infectieuses ou maladies respiratoires), ils sont parvenus à ce résultat de 73 000. Il n’y avait plus qu’à faire une moyenne par jour, d’où le chiffre 200.
On peut douter de la véracité de ce chiffre, car les données et l’étude datent de nombreuses années. Mais pour ne pas prendre de risque, arrêtez de fumer. La cigarette électronique est toujours là pour vous éviter des risques inutiles.