Les regles de vapotages au bureau

Les règles de vapotage au boulot

(Mis à jour le: 29 avril 2015)

A l’heure où un texte est en étude sur l’interdiction de la cigarette électronique dans l’univers professionnel, des règles de bon usage de ce produit ont été émises par les associations SOS Addictions et Fédération Addiction dans le cadre de la lutte contre les risques afférents aux addictions. L’objectif de ce texte est de définir le comportement à adopter quand on vapote au bureau, pour ne pas occasionner de gêne à ses collègues ou voisins. Avec la collaboration de AIDUCE et de Philippe Presles, tabacologue, neuf règles de bon usage de l’ecig ont ainsi été émises.

Les regles de vapotages au bureau

Règle n°1 : Avant d’allumer sa cigarette électronique, demander l’avis de ses voisins ou de ses collègues de bureau, pour s’assurer que cela ne les dérange pas. Si oui, trouver des solutions pour ne pas les gêner, en leur demandant toujours leurs opinions.

Règle n°2 : Eviter le vapotage dans une pièce étroite ou dépourvue de fenêtre. Préférez pour cela un endroit isolé comme la cuisine ou la terrasse. Le vapotage ne doit se faire que dans un lieu bien aéré.

Règle n°3 : Même si vous avez acquis la permission de vos collègues et même si la pièce est aérée, respectez une distance d’au moins deux mètres entre vous pour que la fumée ne les gêne pas.

ecig

Règle n°4 : Préférez des arômes légers et agréables et évitez les senteurs fortes qui rappellent l’odeur du tabac.

Règlen°5 : Limitez la quantité de fumée émise en réglant le système de voltage de la cigarette électronique, ou en adaptant l’inhalation.

Règles n°6 : Pour limiter votre utilisation de la cigarette électronique, privilégiez de plus grands dosages de nicotine. Ainsi, le besoin de fumer se fera sentir moins souvent et les bouffées moins fréquentes.

Règle n°7 : Pendant les réunions de travail, éviter de fumer votre cigarette électronique.

Règle n°8 : En présence des enfants, éviter également le vapotage.

Règle n°9 : Soyez attentif aux réactions de vos collègues. Si quelqu’un tousse par exemple, posez-lui la question de savoir s’il préfère que vous arrêtiez de fumer en sa présence.