Les vapoteurs belges s’approvisionnent en France

No votes yet.
Please wait...
(Mis à jour le: 30 décembre 2018)

Avec la hausse des prix des cigarettes en France, les fumeurs Français près des frontières avaient pris l’habitude de s’approvisionner en Belgique et ailleurs, où le prix est bien plus abordable. Les commerçants français tiennent aujourd’hui leur revanche avec la cigarette électronique qui détient un franc succès auprès des vapoteurs belges. Et pour cause, en Belgique, le gouvernement a interdit la conception et la commercialisation des e-liquides contenant de la nicotine. Du coup, ceux qui ne peuvent encore se passer de cette substance, et ils sont nombreux, vont chercher leurs recharges ailleurs.

Des commerces se trouvant à Sedan et à Carignan profitent du succès de l’e-cigarette auprès de leurs voisins belges, représentant 20 % de la clientèle. Ces vapoteurs d’outre-Quiévrain ne font pas que se faire plaisir, ils s’approvisionnent pour plusieurs semaines de stock, rendant leur passage toujours intéressant à chaque fois pour les commerçants français.

Le commerce d’ecig belge en déclin

Du côté belge, ce n’est pas la joie dans les bar-tabacs. La cigarette électronique n’est pas la marchandise qui marche le plus, c’est le moins qu’on puisse dire. Si le dispositif avait eu un franc succès à ses débuts, ce n’est plus le cas depuis cette décision du gouvernement d’interdire la nicotine. Les vapoteurs belges ne s’intéressent pas spécialement à l’ecig neutre.

Mais les propriétaires des petits commerces ne perdent pas espoir. Pour eux, cet engouement pour la nicotine ne peut pas durer. Ils pensent et espèrent que la clientèle pourra bientôt apprécier les cigarettes électroniques qui en sont dépourvues, surtout ceux qui souhaitent réellement arrêter de fumer. C’est par exemple le cas d’un client qui affirme avoir complètement arrêté la cigarette électronique à la nicotine, s’il en prenait encore il y a un an. Cela l’a véritablement aidé à arrêter de fumer.