paquet cigarette

L’industrie du tabac se met à la cigarette électronique

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 19 août 2014)

Depuis leur apparition jusqu’à aujourd’hui, le phénomène de la cigarette électronique ne cesse de prendre de l’ampleur tant et si bien que les géants de l’industrie du tabac n’ont eu d’autres choix que de s’y mettre à leur tour.

La vente d’e-cigarettes s’accroît de jour en jour

En 2013, la vente de cigarettes électroniques a rapporté 7 milliards de dollars à travers le monde. Un chiffre d’affaire qu’envient les industriels du tabac, car sans ce dispositif, ce montant aurait pu rentrer dans leurs caisses. Depuis cet essor phénoménal jusqu’à aujourd’hui, la cigarette électronique prend encore de l’ampleur et ce, malgré le fait qu’elle est encore assez méconnue.

Les industriels du tabac prennent des mesures

Puisque les géants du tabac ont comme ennemi commun la cigarette électronique, ensemble, ils ont tenté de freiner l’évolution du phénomène, mais en vain. Face à cet échec, nombreux d’entre eux ont décidé de changer de stratégie pour renflouer leurs caisses même si pour cela, ils doivent se mettre à la e-cigarette.

Les grands cigarettiers se mettent au modèle électronique

Ils sont connus de tous et sont aujourd’hui nombreux à aussi fabriquer et vendre des cigarettes électroniques. Parmi ces entreprises, on cite :

–          Lorillard qui s’y est mis depuis l’année 2012. Pour ce faire, la société a racheté la marque d’e-cigarette Blu qui est le leader des cigarettes électroniques en outre-atlantique.

–          Reynolds American qui a accédé au marché de la cigarette électronique en rachetant la société Lorillard donc par voie logique, la marque Blu. Toutefois, Reynolds n’a pas tenu à garder cette marque pour se concentrer entièrement sur sa propre marque d’e-cigarette qu’est Vuse.

–          Imperial Tobacco Group qui a racheté la marque Blu à Reynolds. Cette société a aussi acquis en 2013 le Dragonite International Limited, une société chinoise qui dit détenir les brevets de l’e-cigarette.

–          Bristish American Tobacco a quant à lui lancé la marque Vype en 2013 au Royaume-Uni.

–          Altria (ex-Philip Morris) a quant à elle racheté la marque Green Smoke par le biais de sa filiale Nu Mark. C’est donc la seconde marque d’e-cigarette qu’elle détient étant donné qu’elle gère aussi depuis 2013 la marque Mark Ten.

–          Japan Tobacco, lui a racheté tout récemment (en juin) la maque E-Lites, un des produits leaders au Royaume-Uni. Elle vend aussi les vaporisateurs Ploom.

–          Philip Morris International a quant à lui racheté Nicocigs en juin et projette aussi de se lancer dans la vente de vaporisateurs pour son homologue américaine, Altria.

 

Comme quoi, puisqu’ils ne pouvaient rien faire contre leur ennemi qu’est la cigarette électronique, les industriels du tabac n’ont eu d’autres choix que de s’aligner à son rang.