Des micro-trous dans les filtres des cigarettes pour rendre accro

Des micro-trous dans les filtres des cigarettes pour rendre accro

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 2 mars 2018)

La nicotine et le goudron générés par la cigarette sont les principales sources de dépendance des fumeurs. Pour essayer de limiter les dégâts, la loi a imposé aux cigarettiers, une teneur précise pour ces éléments. Récemment, il a été découvert que les industriels du tabac trichent depuis toujours sur leurs cigarettes, car ils perforent les filtres des cigarettes avec de micro-trous pour rendre les fumeurs dépendants. Explications …

Une plainte déposée contre les cigarettiers

Suite à la découverte de minuscules trous dans les filtres des cigarettes, le Comité national contre le tabagisme (CNGT) a déposé une plainte à l’encontre des quatre leaders de l’industrie du tabac à savoir Philip Morris, Japan Tobacco International, British American Tobacco et Imperial Brands, société mère de Seita, filiale française de ce dernier.

La plainte a été déposée le 18 janvier 2018 auprès du parquet de Paris.

Son objet : la présence de micro-trous dans les filtres falsifie les tests puisque ces trous agissent en tant que système de ventilation invisible lors du test des cigarettes sur les machines. En effet, quand les tiges de cigarettes passent au test, les substances dangereuses (nicotine, goudron et monoxyde de carbone) vont être diluées dans l’air et les testeurs croient alors que ces clopes répondent aux normes en vigueur.

Des micro-trous dans les filtres des cigarettes pour rendre accro

Malheureusement, cela n’est pas le cas lorsque le fumeur se met à les fumer, puisque bouchés par leurs doigts ou leurs lèvres, les trous ne vont plus évacuer les substances dangereuses lesquelles seront maintenues dans l’organisme du fumeur.

Résultat : le taux réel en goudron qu’ils inhalent est de deux à dix fois supérieur tandis que le taux en nicotine est cinq fois plus élevé que ceux déclarés. Ainsi, lorsqu’un fumeur pense avoir fumé un paquet de cigarettes au cours de la journée, en réalité, il a fumé l’équivalent de deux à dix paquets.

Pour ne pas être victime de cette triche, il vous suffit de déchirer l’enveloppe qui entoure le filtre puis de le placer face à une source lumineuse. Les petits trous apparaîtront alors clairement s’il y en a.

97 % des cigarettiers trichent

Ces quatre industriels ne sont pas les seuls à tricher sur leurs produits puisque près de 97 % des cigarettiers utilisent cette ruse pour rendre les fumeurs dépendants et acheter régulièrement leur drogue.

Le CNGT souligne d’ailleurs que la présence de trou de ventilation au niveau des filtres n’est pas une grande nouveauté puisque ce système est utilisé depuis les années 50, date à partir de laquelle les Etats-Unis ont mis en place les mesures légales concernant le taux de nicotine et de goudron.

L’histoire se répète

En 1982, des documents attestent qu’une plainte a déjà été déposée contre Philip Morris en Suisse ainsi que contre British American Tobacco suite à la présence de ces trous.

C’est la teneur particulièrement basse du goudron qui a interloqué les plaignants lesquels ont par la suite demandé à faire des tests. A la machine, le taux était plus bas que d’habitude, mais dans la bouche humaine, la teneur est plus élevée.