Municipales 2014-Paris : la photo de NKM, candidate UMP crée la polémique

(Mis à jour le: 2 mai 2014)

La photo de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de la droite à la mairie de Paris, fumant avec des SDF, a suscité de nombreuses réactions.

Scepticisme, fureur, ironie… autant de réactions de diverses sortes à la vue de la photo de la candidate UMP aux municipales 2014 à Paris, publiée dans VSD.

Aux côtés des SDF, Nathalie Kosciusko-Morizet a été photographiée, la cigarette à la main, habillée d’une veste en cuir. NKM souhaite véhiculer une image tout à fait différente de celle de la bourgeoise qu’on avait d’elle jusqu’alors. Ainsi, elle a choisi cette voix pour y parvenir.

C’est un photographe de l’agence Sipa, Romuald Meigneux, qui a pris la photo de NKM le 24 décembre dernier, dans Paris 14ème. Romuald Meigneux n’a souhaité faire aucun commentaire lorsque la presse l’a contacté.

NKM a su faire parler d’elle grâce à cette nouvelle stratégie médiatique. Ce fut déjà le cas concernant l’interview de la candidate communiste au magazine Elle à propos de ses sorties dans le métro. Cette ex-ministre de l’Environnement a, aux yeux de VSD, saisi l’occasion de « payer une tournée des SDF, en compagnie de membres de la sécurité civile ». VSD se demande également si elle se sentait aussi à l’aise que lorsqu’elle était dans le métro de Paris.

De source auprès du service photo de VSD, ce cliché aurait été sélectionné parmi plus de 100 autres photos, en raison de « son attitude assez incongrue ». Cependant, on ignore s’il s’agissait d’une pose ou d’une prise naturelle. La photo laisse croire que la candidate faisait partie du groupe de SDF.

NKM en tant que candidate

L’équipe de campagne de NKM a déclaré en avoir assez de la polémique autour de cette photo de leur candidate, photo qui a leurs yeux n’a pourtant rien d’indécent. En effet, si NKM souhaité véhiculer cette image, c’est dans le but de passer une partie de la période des fêtes aux côtés des nécessiteux. D’après l’équipe de NKM, il ne s’agit que de la réalisation de son travail en tant que candidate. NKM a d’ailleurs également passé une nuit aux urgences pour rencontrer des prostituées. Par ailleurs, les proches de la candidate affirment que celle-ci, d’origine polonaise, a discuté avec des SDF polonais que l’on peut apercevoir sur la photo. Cette photo d’elle fumant une cigarette aux côtés de ces sans-abris montre qu’il ne s’agit pas d’un jeu de rôle.

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée à la lutte contre l’exclusion, a demandé à NKM, à travers une tribune sur le site Huffington Post, de faire preuve d’ « un peu de décence », en déclarant que l’ambition de NKM ne lui permettait pas de se servir des personnes dénuées, qui ont déjà subi le mépris et l’inhumanité de sa politique. La ministre déléguée n’a pas non plus manqué d’enfoncer le clou, en reprochant à l’ex-porte-parole de Sarkozy d’avoir fait partie d’un gouvernement qui a exclut le volet social et qui a dernièrement voulu remettre en place les arrêtés anti-mendicité dans la capitale française.

Gérard Longuet, vice-président du parti de droite et sénateur de la Meuse, a affirmé sur France Info que leur candidate aux municipales de Paris était « dans sa personnalité » et qu’on ne pouvait pas lui donner tort par la fait d’être elle-même. Par ailleurs, Alexis Corbière, conseiller de Paris et vice président du parti socialiste a déclaré dans un tweet que la manipulation du peuple telle que NKM le fait devrait être sanctionnée par la loi.