Un premier « Mois sans tabac » pour la France

Evaluation: 5.0/5.
Please wait...
(Last Updated On: 20 octobre 2016)

Afin de renforcer la lutte contre le tabac, Marisol Touraine a adopté une nouvelle mesure : le Mois sans tabac. Il s’agit d’une toute première en France. Pour relever ce défi, elle invite les fumeurs à y participer et pour les aider au sevrage, ils peuvent retirer, gratuitement, auprès des pharmacies un « kit d’aide à l’arrêt ». Ces kits sont disponibles depuis le 10 octobre dernier afin qu’à partir du 1er novembre, le mouvement puisse commencer.

Novembre, décrété premier mois sans tabac français

Le mois de novembre 2016 a été élu premier mois sans tabac français. Selon Marisol Touraine, ce mouvement collectif a pour objectif de renforcer les effets du paquet neutre, mis en place récemment dans l’Hexagone. Elle tient à ce que la campagne dure 30 jours entiers puisque cette durée peut multiplier par cinq les chances d’un sevrage définitif.

Ce mouvement a été inspiré de « Stopober », le mois sans tabac britannique qui a déjà eu de bons résultats depuis son lancement.

En ce qui concerne la version française, cette première édition a deux objectifs principaux :

  • évaluer les aides et activités proposées
  • mesurer son efficacité à l’aide d’un Baromètre santé 2017 et à l’aide d’une comparaison avec les autres tentatives d’arrêt réalisées au dernier trimestre 2016

Un mouvement d’ensemble

Les fumeurs ne seront pas livrés à eux-mêmes durant ces 30 jours puisque divers acteurs les accompagneront. Parmi eux, on retrouve des associations, des entreprises, des médias et des acteurs publics. De nombreuses activités seront également programmées pour les détourner le plus possible de ce dispositif tueur. Rappelons qu’en France, la cigarette tue plus de 73 000 personnes par an d’où l’importance de ce mouvement.

Dans un premier temps, les médias se chargeront d’informer les fumeurs à larges échelles. Des spots TV de huit secondes seront diffusés et des affichages peuvent être retrouvés un peu partout depuis le 10 octobre. Huit grandes villes accueillent également une animation évènementielle qui se déroule à bord du camion « Moi(s) sans tabac ». Comme vous pouvez le voir, la campagne a fait exprès d’écrire « Moi(s) » avec le « s » entre parenthèse pour mieux impliquer le fumeur. Non seulement, l’intitulé se réfère aux trente jours du sevrage, mais indique aussi le fumeur qui traversera cette période sans fumer.

Arrêter de fumer

La communication instaurée a pour objectif d’encourager les fumeurs à s’inscrire au mouvement via les outils Tabac Info Service.

Tabac Info Service

Il s’agit d’un dispositif d’information créé en 1998, mais qui a été totalement révisée pour assister les fumeurs pendant le mois de Novembre.

À cela on ajoute ensuite les kits d’aide à l’arrêt qui se composent de :

  • un agenda de 30 jours qui comprend des conseils pour chaque journée de sevrage
  • une brochure de préparation
  • un disque pour que le fumeur puisse calculer les économies réalisées par le fait qu’il n’a pas dû acheter des cigarettes sur ce mois

Les professionnels de santé participeront

Oui, ils auront également des missions à accomplir durant ce mois qui est de prescrire et faciliter le remboursement des traitements de substitution nicotinique.

En ce qui concerne les autres activités, elles se dérouleront dans des lieux différents tels qu’entreprises, espaces collectifs, espaces commerciaux, centres de loisirs, … Elles se définissent, pour la plupart, sous forme de défis sportifs ou de consultations d’aide à l’arrêt.