e-cigarette

Première édition du Sommet de la vape : quel est le rôle de la cigarette électronique en cas de sevrage tabagique ?

No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 20 juin 2016)

Le 1er Sommet de la vape a eu lieu dernièrement sur le sujet du rôle de la cigarette électronique lors d’un sevrage tabagique. L’événement a vu la participation de plusieurs scientifiques, médecins, industries de fabrication et utilisateurs de ce type de dispositif.

Le Sommet de la vape, dans sa première édition a été organisé le 9 mai dernier au conservatoire national des Arts et Métiers. L’événement a été organisé afin de débattre sur la question de l’e-cigarette lors d’un sevrage tabagique. De l’avis de certains, le recours à ce produit est un moyen pratique pour réussir à se passer de nicotine. Et puisque cette option est aussi efficace, il serait judicieux de pouvoir l’introduire parmi les privilèges de la Sécurité Sociale.

Cependant, le président du Haut Conseil de santé publique n’a pas voté « pour » en parlant de quelques incertitudes en ce qui concerne l’éventuelle absence d’effets négatifs sur l’utilisation de ce produit. La situation a provoqué, somme toute, quelques tensions entre l’homme et les amateurs de cigarette électronique venus lors de la réunion.

Les effets positifs du vapotage

Même si l’événement a causé quelques tensions entre certains personnages, plusieurs acteurs dans le vapotage ont pu se concerter pour se pencher sur les points forts et points faibles de cette pratique. L’un de ses atouts les plus glorieux est la baisse importante de l’activité de vente des cigarettes en France depuis l’apparition de ce produit. Ses usagers ne sont, également pas sans savoir que le e-cigarette est un recours contre le tabagisme et donc une option de remplacement à la cigarette, mais sans les dangers qui en découlent.

En effet, les substances que contiennent les cigarettes électroniques sont peu nocives à la santé, tout comme la fumée produite par le vapotage. Ces mêmes constats ont été révélés par le Public Health England et le Royal College of Physicians en 2015 et en 2016.

Dans un autre contexte, la concurrence à laquelle l’e-cigarette soumet la cigarette traditionnelle est un atout stratégique qui permet de réduire le taux de tabagisme en France. En effet, chez les jeunes fumeurs, la tendance est plus favorable en faveur de l’e-cigarette qu’à la cigarette normale.cigarette electronique

La cigarette électronique en lieu public

Pour ce qui est de la question du vapotage en lieu public, les avis restent les mêmes : il est interdit d’y avoir recours sur les places publiques. Cette interdiction est formelle surtout parce que la fumée pourrait en amener d’autres, éventuellement les fumeurs traditionnels, à utiliser également leur briquet.

Dans ce sens, cette injonction est valable en tenant compte des trois types de personnages qu’il y a dans la société. Il y a ceux qui veulent arrêter de fumer, il y a ceux qui ne le désirent pas et il y a les non-fumeurs. Pour chacun d’eux, l’interdiction du vapotage en public n’a que des bénéfices.

Quoi qu’il en soit, le cas des fumeurs qui veulent entamer un sevrage a été au centre de tous les sujets lorsque les différents acteurs ont parlé de la cigarette électronique. Pour ces professionnels, aussi bien industriels qu’hommes de science, le recours à ce produit reste une technique de choix pour arrêter plus facilement de fumer. Benoît Vallet, le directeur général de la santé a d’ailleurs, promis de se pencher sur le sujet en renforçant ses relations avec les industriels du vapotage. Des précautions restent cependant de mise, selon lui, afin d’assurer la réussite d’éviter d’éventuels effets néfastes.