Que disent en substance les recherches sur la cigarette électronique ?

A une époque où les cigarettes électroniques deviennent une véritable tendance, l’innocuité de ces produits est en permanence remise en question depuis quelques années. Ce produit a percé le commerce comme en France avec la cigarette électronique. Mais qu’en est-il des données scientifiques sur les bénéfices ou les méfaits d’une cigarette électronique ?

 

La cigarette électronique : une bonne alternative pour l’arrêt du tabac

Moins addictif que le tabac, plusieurs adeptes de l’e-cigarette affirment l’avoir utilisée pour arrêter de fumer ou réduire leur consommation de tabac. Affirmation corroborée encore par une étude réalisée au Royaume-Uni et démontrant une corrélation entre la consommation d’e-cigarettes et le taux d’abandon de la cigarette classique. Parallèlement à cela, la cigarette electronique est moins nocive que la cigarette traditionnelle. Et cela s’avère prouvé par des études scientifiques effectuées en Europe et aux Etats-Unis sur des fumeurs et des vapoteurs dont les résultats affirment, entre autres, que le taux sanguin de nicotine s’élève en fumant du tabac, mais reste stable en vapotant une e-cigarette. De plus, l’on avance une faible toxicité et une concentration moindre en éléments cancérigènes des e-liquides par rapport au tabac naturel. En outre, l’e-cigarette semble être un moyen efficace pendant la période de sevrage, car ce substitut ne conduit pas forcément vers la dépendance. Par ailleurs, en France, de nouveaux magasins spécialisés ont récemment ouvert leurs portes dans le secteur, notamment la cigarette électronique à Montpellier offrant des produits tout aussi bénéfiques que ceux des marques étrangères.

 

Une autre face de la cigarette électronique ?

Réplique nettement moins destructrice que la version originale, la cigarette électronique a quand même ses méfaits. Des études ont été réalisées partout pour les démontrer, mais les résultats sont toujours sujets à débat. Tout d’abord, comme cité ci-haut, des substances cancérogènes seraient présentes dans les e-liquides, éléments essentiels d’une cigarette électronique, et d’après les études, ces substances seraient à long terme plus cancérigènes que le tabac naturel.

Ensuite, à l’instar de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, certaines institutions sont contre ce produit à cause de la présence de nicotines qui entraineraient entre autres une dépendance. Mais jusqu’à présent, ces études sont toujours controversées et nécessitent une investigation à long terme pour réellement statuer sur la bénignité ou non de l’e-cigarette. Par ailleurs, nous conseillons l’utilisation d’e-cigarettes produites en territoire comme la cigarette électronique à Montpellier dont le nombre de consommateurs est continuellement en hausse.