La Suisse et la cigarette électronique

(Mis à jour le: 30 décembre 2018)
Evaluer cet article

La cigarette électronique n’est plus une chose nouvelle pour les habitants de la Suisse : 80% affirme qu’ils en ont déjà entendu parler, 7% y ont fumé ne serait-ce qu’une fois et 1% l’emploie régulièrement à raison d’une fois par semaine au minimum. Pour la plupart de la population, utiliser la nouvelle génération de cigarette est surtout une expérience, un essai. En effet, une petite partie seulement de la population est en possession de son propre matériel.

Qui sont ces vapoteurs ?

Les vapoteurs sont essentiellement composés des adeptes de la cigarette traditionnelle étant donné que parmi ces fumeurs 28% avouent en avoir déjà pris, 2% en consomment régulièrement, tandis que 8% ont leur propre matériel. Cependant, on remarque une forte utilisation de la cigarette électronique chez les personnes âgées de moins de 45 ans, notamment chez les jeunes de 15 à 24 ans.

Aujourd’hui, la consommation de e-cigarette se réalise parallèlement à la consommation de la cigarette traditionnelle. Certaines personnes qui ne fument pas ou les ex-fumeurs racontent avoir été tentés mais cependant, aucun ne l’utilise régulièrement.

Pourquoi choisir la cigarette électronique ?

Généralement, les Suisses optent pour la cigarette électronique parce qu’ils veulent réduire leur tabagisme, avec ou sans le souhait de stopper. Par cette consommation mixte, le fumeur de cigarette classique pense qu’il court moins de risque pour sa santé. Il a tout faux car il suffit de quelques cigarettes traditionnelles par jour pour avoir un risque plus élevé de contracter une maladie cardiaque ou pulmonaire. Donc, il n’y a qu’une diminution partielle des risques pour la santé et il y a toujours la dépendance à la nicotine.

Étiquettes: