Paquets neutres des cigarettes : une mesure peu dissuasive

Paquets neutres des cigarettes : une mesure peu dissuasive

Un an après l’instauration des paquets neutres pour les cigarettes, il est temps d’en faire le bilan. Ont-ils eu l’effet escompté et continuer dans cette voie est-il prometteur ?

Les paquets neutres c’est quoi ?

Le tabagisme est le premier risque de cancer que l’on peut éviter. En France, 29 % des habitants sont de grands fumeurs et pour réduire ce pourcentage, le gouvernement ne cesse de lancer de nouvelles mesures de dissuasion. L’an dernier, en 2017, c’est la mesure du paquet neutre qui a été lancé.

Il s’agit de paquets sur lesquels on ne voit que des images dissuasives, voire choquantes des ravages que le tabagisme engendre chez les fumeurs. Aucune marque ne doit y être affichée. Malgré la protestation des cigarettiers, le dispositif a été instauré pour faire peur aux fumeurs et les encourager à ne pas s’exposer davantage.

Les résultats sont-ils positifs ?

Au bout d’une année, les résultats sont mitigés. Certes, on a enregistré une baisse, mais celle-ci se chiffre à seulement 0, 7 % soit un résultat insignifiant par rapport à ce qu’on avait escompté.

En effet, alors que le dispositif était prometteur, on se rend compte aujourd’hui qu’au final, il n’a rien changé. Même cette légère chute peut n’avoir aucun lien avec elle, car entre janvier et juillet 2017, les ventes auprès des buralistes ont augmenté de 21, 1 %.

Cela prouve bien que les paquets neutres n’ont pas eu l’effet attendu ce qui signifierait que la légère baisse serait rattachée à la hausse des prix survenue en novembre 2017.

Paquets neutres des cigarettes : une mesure peu dissuasive

L’augmentation de prix a-t-elle plus de chances de fonctionner ?

En novembre 2017, le prix du paquet de cigarettes a augmenté de 30 centimes contre 10 centimes pour le tabac à rouler.

Résultats : le tabac à rouler a connu une chute de près de 5 % tandis que chez les clopes classiques, même si baisse des ventes il y a eu, elle est minime et peut cacher l’explosion du marché noir.

En effet, à cause des hausses des prix, les ventes sur le marché noir ont quasiment explosé au grand dam des buralistes légaux. La récente hausse à 8 euros le paquet n’a rien arrangé puisque le marché parallèle s’est encore intensifié.

La hausse à 10 euros prévue d’ici 2020 aura-t-elle plus d’effets ? Certains disent que ce serait la solution idéale alors que d’autres pensent qu’avant tout, il faudrait s’attaquer au marché noir avant d’envisager de nouvelles mesures dissuasives.