Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

Les tests de salive utilisés par les forces de l’ordre ne sont pas utilisés pour les tests car les molécules de CBD ne sont pas considérées comme illégales. Cependant, dans la plupart des produits CBD, le cannabidiol est lié à une autre molécule : le THC, qui est dans ce cas réglementé. Le CBD est-il détectable dans les tests de salive ?

Le CBD avec des traces de THC, qui peuvent être détectées par un test de salive

Les produits à base de CBD contiennent des degrés divers de THC. C’est précisément cette dose qui est positive dans les tests de dépistage. Si elle est inférieure à 0,2%, le risque est considéré comme faible. Cependant, il est important de noter que certains produits contiennent des niveaux élevés de THC. Cela s’applique à certaines fleurs de CBD, aux e-liquides pour le vapotage, aux huiles ou aux produits à spectre complet qui contiennent de nombreux principes actifs du cannabis, dont le THC. Il est donc conseillé de vérifier soigneusement les dosages lors de l’achat de produits, non seulement pour le contrôle. Mais aussi pour s’assurer que vous ne risquez pas de subir les effets psychotropes du THC.

Les résultats des tests salivaires de CBD dépendent du temps écoulé depuis la dernière consommation et de l’importance de l’ingestion. Lorsqu’il est utilisé quotidiennement, notamment pour brûler des fleurs, il semble avoir un effet plus important que l’huile. Les traces de THC seront présentes dans la salive pendant beaucoup plus longtemps. En cas d’utilisation régulière, et non quotidienne, les tests de CBD peuvent être positifs pendant 24 heures.

Dans une étude sur les utilisateurs de CBD, les fleurs brûlées semblaient être les plus susceptibles d’être détectées. Sur les 19 personnes testées, six ont été testées positives et 5 ont été testées positives après avoir consommé le produit.

A lire aussi – Quelles sont les contre-indications du CBD ?

Les tests de salive peuvent détecter certaines drogues et le CBD

Les tests salivaires permettent de détecter plusieurs drogues, principalement le cannabis et son THC, mais aussi la cocaïne, les opiacés et les amphétamines. Le CBD n’est pas une substance notable, mais il peut être détecté lors de l’ingestion de produits à forte ou faible teneur en THC.

Plus la quantité de CBD ingérée est importante, plus le risque d’un test positif est élevé. De petites doses de THC peuvent également être déterminantes. Il s’agit d’une particule microscopique qui se dépose et s’accumule dans la bouche. Les fleurs de CBD contiennent souvent plus de 0,2 % de THC. Par conséquent, un test de salive au CBD sera positif. Tout dépend du métabolisme de l’individu.

Savez-vous quelles drogues sont détectées dans les tests salivaires et dans quel délai, et que c’est la drogue elle-même qui est détectée, et non la quantité ?

  • Le THC est détecté 4 à 8 heures après une consommation occasionnelle et 24 heures à 8 jours après une consommation régulière ;
  • Les opiacés sont détectables 36 à 48 heures après leur consommation ;
  • La cocaïne est détectable 24 à 48 heures après la consommation.
  • Les amphétamines sont détectables 40 à 60 heures après la consommation.

La conduite et la consommation de CBD

Comme le corps de chacun réagit différemment à la consommation de CBD, il est recommandé de s’abstenir de conduire lorsqu’on consomme du CBD. En effet, même si le CBD n’est pas une drogue, cette substance peut avoir un effet relaxant et vous faire sentir plus détendu. Cela peut à son tour favoriser une diminution des réflexes au volant. Il est donc conseillé de ne pas conduire lorsqu’on utilise de la vape ou du CBD pour éviter les accidents.

Comment faire pour ne pas être testé positif au CBD lors d’un test salivaire ?

Le CBD peut être consommé de différentes manières, notamment sous forme de fleurs, de résines, de décoctions, de e-liquides, d’huiles, de capsules et de cristaux purs. Chaque personne en consomme plus ou moins régulièrement, et surtout, un même consommateur peut réagir différemment selon son métabolisme.

Certains produits à base de CBD sont à éviter si vous ne voulez pas être testé positif lors d’un test salivaire : certains contiennent plus de THC et sont plus susceptibles d’être détectés. Il s’agit notamment des huiles riches en THC, des liquides à vaper, des résines et de certaines fleurs. Il s’agit de produits qui entrent en contact direct avec la salive et libèrent des particules de THC directement dans la cavité buccale à l’endroit même où le test salivaire est effectué.

Pour éviter les réactions positives, il est fortement recommandé d’acheter des produits de haute qualité auprès de vendeurs réputés qui ont testé leurs produits en laboratoire avant de les vendre. Ainsi, la teneur en THC des huiles, e-liquides et fleurs est fiable et étiquetée comme étant inférieure à 0,2 %.

De même, essayez de connaître l’origine des produits vendus, notamment sur les sites Internet. Les pays ont des lois différentes, comme la Suisse, grand producteur de chanvre et de cannabis, où le pourcentage de THC autorisé peut être plus élevé que le pourcentage autorisé en France.

Il existe également des huiles et des liquides à vaper qui ne contiennent pas de THC. Il s’agit de produits isolés où le CBD est isolé de la plante de chanvre et se trouve sous sa forme la plus pure, plus de 98 %.

Enfin, il est fortement recommandé de boire beaucoup de liquide pour diluer le sang, la salive et l’urine. Ce qui, dans le cas des tests salivaires à base de CBD, peut réduire le risque de résultat positif.

Decouvrez aussi

Leave a Comment