Cigarette électronique : mieux comprendre le contrôle de température

Cigarette électronique : mieux comprendre le contrôle de température

La fonction contrôle de température existe depuis des années lorsqu’on parle de cigarettes électroniques. Nous sommes pourtant nombreux à ne pas totalement comprendre comment il fonctionne et comment l’utiliser. Faisons le point là-dessus dans ce billet.

Qu’est-ce que le contrôle de température ?

Qu’est-ce que le contrôle de température ?

Il s’agit d’une fonctionnalité qui vise à :

  • Conserver un même rendu de saveurs tout au long de la vape
  • Eviter les dry-hits c’est-à-dire le vapotage alors que la mèche n’est plus assez imbibée d’e-liquide

Cette fonctionnalité n’est disponible que sur les mods électroniques pourvus d’une résistance soit en titane, soit en nickel. Elle ne fonctionne pas avec les résistances en kanthal, ce dernier étant insensible, ou très peu sensible à la chaleur.

Lire aussi – Quelle cigarette électronique choisir ?

Pourquoi utiliser le contrôle de température ?

Le contrôle de température permet au vapoteur de déterminer la température maximale à laquelle il souhaite vapoter. Une fois cette température fixée, la fonctionnalité aura tendance à réguler la température vers le bas. Si jamais elle venait à grimper trop haut, la tension sera automatiquement coupée. Il offre donc plus de sécurité au vapoteur.

Il en va de même lorsque la mèche en contact avec la résistance n’est plus assez imbibée de liquide. Cela génère effectivement un « dry hit » c’est-à-dire qu’au lieu de générer l’évaporation du liquide, c’est la mèche en coton qui va brûler. Résultat : le vapoteur aura un goût de brûlé en aspirant cette vapeur ce qui est assez désagréable. De plus, le coton qui brûle peut dégager des substances nocives comme du monoxyde de carbone.

Lorsque la mèche n’est plus assez imbibée, le dispositif atteint instantanément la température maximale. La box va alors se mettre en mode sécurité et le dispositif s’arrête automatiquement. Cela signifie qu’avec le contrôle de température, le vapoteur ne ressentira jamais le goût de brûlé puisque le dispositif s’éteint automatiquement dès qu’il n’y a plus assez de liquide dans le réservoir. Il ne vous reste plus qu’à en rajouter avant de remettre la cigarette électronique en marche.

Tous les mods électroniques sont-ils dotés de cette fonctionnalité ?

Non. Si vous voulez utiliser un dispositif doté du contrôle de température, il faudra choisir un mod, une box ou une batterie qui en soit équipé. Mais ce n’est pas tout puisqu’à ces derniers, vous devez associer un atomiseur ou un clearomiseur monté avec une résistance, soit en titane (Ti), soit en nickel (Ni200), soit en acier inoxydable (SS), soit en alliage de Nickel et de Fer (NiFe30).

Seules les résistances en kanthal n’y sont pas compatibles.

Découvrez comment bien monter sa résistance

Le contrôle de température : comment ça fonctionne ?

Le contrôle de température : comment ça fonctionne ?

Pour comprendre, voici ce qu’il faut retenir :

  • La box ou le mod mesure d’abord la valeur de la résistance à température ambiante c’est-à-dire à 20°C. Cette température sera considérée comme le référentiel de départ d’où l’importance de « locker la résistance » ou de l’étalonner à ce moment-là.
  • Lorsque la cigarette électronique sera utilisée, la température de la résistance va augmenter.

C’est à partir de la valeur indiquée mesurée en ohms que le module électronique va effectuer un calcul et traduire le résultat en température (degrés). Pour ce faire, il utilise la formule suivante :

Différence de température (degrés) = Résistance (ohms) – résistance étalon (ohms) / (coefficient thermique du fil utilisé x résistance étalon )

La résistance c’est la température affichée lorsque la cigarette électronique est utilisée.

La résistance étalon c’est le référentiel à savoir la valeur affichée à température ambiante.

Le coefficient thermique du fil est indiqué par le constructeur puisqu’il est intégré au module électronique de la box.

Au fur et à mesure que vous vapotez, le module électronique effectue le calcul pour pouvoir réagir en conséquence. Autrement dit, durant le vapotage, il peut augmenter ou réduire le voltage et l’ampérage pour faire varier la puissance.

Comment choisir la température de chauffe idéale ?

Maintenant que vous avez compris le fonctionnement du contrôle de température, vous allez réfléchir à deux fois avant de déterminer la température de chauffe. Mais comment trouver celle la plus adaptée à nos attentes ?

Justement, il faut se fier à ces attentes et à votre ressenti en général. Vous devez également penser à l’e-liquide choisi, car tout vapoteur qui se respecte sait qu’il faut éviter de trop chauffer le liquide pour ne pas dénaturer ses composants. Il faut aussi retenir que la température de chauffe maximale pour un e-liquide dont le propylène glycol est plus élevé n’est pas la même lorsque c’est la glycérine végétale qui prend le dessus.

A lire – Quel e-liquide pour votre cigarette électronique ?

Il en va de même en fonction des arômes choisis. En effet, alors que les parfums mentholés et fruités se ressentent mieux avec des températures tièdes et froides, les e-liquides plus gourmands et au tabac nécessitent des températures plus chaudes.

Enfin, un autre critère à ne pas écarter est le matériel dont vous disposez.

Pour trouver la bonne température, vous devez donc faire des tests et décider selon vos ressentis. Mais justement, comment faire ces tests ? Voici comment faire pour utiliser le contrôle de température.

  • Choisissez votre mode : Mode Temp Ni (TC Ni), Mode Temp Ti (TC Ti), Mode Temp SS/SS316 (TC SS) ou mode Power dans le cas où vous utilisez une résistance en inox. Attention, il ne faut jamais utiliser des résistances en titane ou en nickel avec le mode Power, car les fils risquent d’être endommagés en cas de température trop élevée.
  • Lockez la résistance c’est-à-dire bloquer la valeur à température ambiante. Après cette manipulation, vous devrez voir apparaître un petit cadenas sur le petit écran de votre box.

Choisissez la température de chauffe : vous pouvez aller de 200 à 300°C. Si vous avez choisi 250°C, la box réduit automatiquement sa puissance lorsque la résistance atteint cette température. Le contrôle de température veille à ce que le dispositif ne dépasse jamais la valeur que vous avez rentrée. Si vous trouvez que la valeur indiquée est trop vite atteinte, vous pouvez, soit augmenter la température maximale, soit baisser la puissance en watts. Dans ce dernier cas, le dispositif mettra plus de temps à atteindre la valeur rentrée, mais tous les box ne sont pas pourvus de cette fonctionnalité.

Related posts

Leave a Comment